DIARRHEE : 7 REMEDES SAINS ET NATURELS POUR VOTRE SYSTEME DIGESTIF !

Face à la diarrhée, que faire ? Vous recherchez des méthodes naturelles pour vous soigner ? L’important est de redonner des forces au corps pour qu’il retrouve son équilibre.
La diarrhée ? C’est un symptôme. Pour quoi ? Pour faire prendre conscience qu’il y a un déséquilibre dans le système digestif.
D’autres symptômes ? Les docteurs vont faire leur diagnostic, et déclarer une maladie. Se poser des questions sur les causes de cette maladie ? Ce n’est pas de leur ressort.
Un déséquilibre alimentaire ? Un excès de choses trop « yin » ? Un choc psychologique ou émotionnel ?

Essayez de faire votre propre analyse.

Que s’est il passé juste avant l’apparition des symptômes ? Prenez conscience des « déclencheurs » de votre maladie. A quoi bon ? Pour ne pas retomber dans les mêmes erreurs par la suite ! Ou bien simplement pour savoir identifier plus rapidement les premiers signes du déséquilibre, et se soigner plus rapidement !
Diarrhée ? Dysenterie ? Un souci quotidien si vous êtes intolérants aux produits laitiers, au sucre, au gluten, etc… Si vous avalez un de ces aliments, la diarrhée apparaît. Plus ou moins rapidement, plus ou moins forte. Parfois le corps est plus fort, et il se rétablit de lui même. Parfois il a besoin d’une aide extérieure.

Ma méthode ?

Manger du riz complet et de la crème de riz, et rien d’autre ! Ou presque ! Juste un peu de gomasio, une goutte de shoyou, et une petite touche de miso.
Parfois en une journée c’est rétabli, mais si le déséquilibre est trop grand, il faut parfois plusieurs jours. Plusieurs semaines. Plus on s’éloigne de l’équilibre, et plus longue est la guérison par la suite.
Face à une diarrhée persistante, je me suis intéressée à des remèdes complémentaires !
Je les liste ci-dessous.
Pour les enfants, et encore plus les bébés, pensez à saler le moins possible !

La crème de maïs :

  • mélangez de la farine (ou semoule) de maïs avec de l’eau et un peu de sel ;
  • remuez doucement jusqu’à cuisson (30 minutes);
  • ajoutez un peu de miso.

 Les « dumplings » de maïs :

  • pétrissez de la farine de maïs avec de l’eau ;
  • faites de petites boulettes ;
  • faites les bouillir ;
  • faites les griller légèrement.

Le kombu noué :

  • découpez une algue kombu en tranches longues comme le petit doigt ;
  • faites un nœud avec chacune ;
  • faites griller.

Le kombu grillé/carbonisé :

  • faites griller du kombu en le passant au four jusqu’à ce qu’il noircisse.
  • mélangez une demi cuillère à café de kombu carbonisé à une petite tasse de kouzou.

Les compresses de gingembre sur l’abdomen :

Le kouzou/kuzu :

  • délayez une cuillère à café de kouzou dans une tasse d’eau (avec un peu d’umeboshi ou pas) ;
  • faites chauffer à feu doux jusqu’à transparence gélatineuse ;
  • ajoutez un peu de tamari ou shoyou avant de déguster.

La boisson « ume-syo-kuzu » :

  • délayez une cuillère à café de kouzou dans une tasse d’eau, avec un peu d’umeboshi, et une pincée de gingembre.
  • faites chauffer à feu doux jusqu’à transparence gélatineuse ;
  • ajoutez un peu de tamari ou shoyou avant de déguster.

Venez en discuter. Donnez vos impressions.