VOUS ETES EN BONNE SANTE?

« Êtes-vous en bonne santé ? »
La plupart du temps, cette question peut semer le doute et l’inconfort chez vous, parce que vous avez tout de suite l’impression que vous allez être jugés, qu’il s’agit de vous évaluer et de vous donner une note, comme à l’école.
Que répondez-vous ?
« Bien sur, je suis en bonne santé ! »
Vous voulez vous réconforter et vous donner le courage d’affronter la vie. Quoi de plus naturel ?
Si on commence à discuter un peu plus sérieusement, quasiment tout le monde a de petits soucis de santé ! Il est très rare d’avoir tous ses organes en bon fonctionnement et de ne tomber malade que très rarement.

Georges Ohsawa donne une définition intéressante des conditions à remplir pour évaluer le niveau de santé de chacun (Le Zen Macrobiotique) :

1) pas de fatigue ;
2) un bon appétit ;
3) un bon sommeil ;
4) une bonne mémoire ;
5) une bonne humeur ;
6) une rapidité de jugement et d’exécution ;
7) le sens de la Justice.

Georges Ohsawa invite chacun de nous à « s’autoconsulter et à se demander à quel niveau il peut encore progresser ». On peut utiliser ces « 7 conditions de la santé » pour examiner son état de santé et constater si on va mieux ou pas.

Vous vous trouvez en pleine forme, tout en ayant des troubles du sommeil, un appétit troublé, ou une humeur changeante?

C’est peut être qu’il y à quelque chose à corriger dans votre manière de vous alimenter.

On vous a désigné comme quelqu’un de malade alors que vous êtes rarement fatigués, que vous êtes tout le temps de bonne humeur et que vous avez une très bonne mémoire?

Cela signifie sûrement que vous avez trouvé un équilibre alimentaire qui vous convient, et que vous « respectez l’ordre de l’univers » dans votre mode d’alimentation.

Vous ne savez comment vous situer?

Les choses changent, tout est impermanent, ce qui fait que la plupart du temps, nous oscillons entre plusieurs états de santé. L’idée est de rechercher une amélioration, tout en ayant conscience que la perfection n’est pas atteignable en soi, mais qu’elle nous permet de nous donner une direction.
Le corps médical veut nous faire croire qu’il existe 2 types de personnes : celles qui sont en bonne santé, et celles qui ne le sont pas. A chaque maladie correspond un remède approprié, comme si il s’agissait d’une simple petite erreur à corriger.

Mais quel docteur vous invite à prendre en main votre mode d’alimentation afin de vous guérir par vous-même ?

On vit dans une société qui veut nous arracher notre liberté et nos possibilités d’action, sous couvert que nous ne sommes pas capables de comprendre la raison de nos maladies ni de se guérir.
« Que ton alimentation soit ta première médecine » (Hippocrate) : ceci prend tout son sens lorsque qu’on a l’humilité de reconnaitre qu’il reste des choses à changer dans son quotidien pour améliorer son état de santé.

Retrouvez la vidéo de la conférence du 10 novembre 2019
au salon Marjolaine sur le thème
« Un art de vivre inspiré de la macrobiotique »