BISCUITS FOURRÉS A L’ABRICOT : NOS AMIS LES FRUITS SECS !

Des biscuits maison fourrés à l’abricot… abricot sec bien sûr !
Il est délicieusement sucré, et contient pleins de vitamines, de fibres et d’anti-oxydants !
Vous utilisez quoi pour sucrer vos préparations? Venez lire ici mon article sur les différentes manières de sucrer, sans sucre !
Pourquoi je préfères les fruits secs par dessus tout ? Parce que les fruits secs contiennent davantage de vitamines, de fibres et d’anti-oxydants. Alors, c’est super ! A consommer avec modération bien sûr.

Les quantités que je propose ?

Un abricot sec par biscuit fourré. Et combien de biscuits par personne vous allez me dire? Un ou deux, c’est déjà bien. Un peu plus, pour les gourmands ou les sportifs ! L’activité physique permet de compenser les éventuels écarts !
Êtes-vous habitués à des saveurs plutôt sucrées, salées ou neutre? Je suis habituée à des saveurs plutôt neutres ou salées. Du coup, dès que je mets un peu de fruits secs dans mes préparations, j’adore !

Le principe de mes biscuits fourrés à l’abricot ?

Une sorte de pain Ohsawa, avec un abricot sec à l’intérieur !
Et pour les plus gourmands, vous pouvez ajouter une fine tranche de pomme au milieu.

La préparation du pain/pâte à biscuit :

L’idée, c’est de faire un pain Ohsawa. C’est quoi ?
C’est un pain, sans levure, sans levain, avec les 4 farines de base, en proportion identique : riz, sarrasin, millet et maïs.
Vous aimez d’autres farines? Toutes les variantes sont possibles ! Deux principes à garder en tête :
– gardez une proportion plus ou moins identique entre toutes les farines ;
– gardez toujours au moins une farine qui se « lie » plus facilement : le blé est par exemple un très bon liant, mais il y aussi les farines de petit épeautre, de sarrasin et d’avoine.

Venez lire mon article sur la recette du gâteau salé Vegan aux légumes, c’est la même base au niveau des farines.
Avez vous un moulin à céréales? Avec de la farine fraîchement moulue, c’est encore meilleur !

Zoom sur les purées d’oléagineux : à incorporer dans vos préparations

Pourquoi ajouter des purées d’oléagineux? Pour leur effet liant, pour leurs saveurs, et pour leurs bienfaits nutritifs !
J’ai investi dans un mixeur de graines oléagineuses, qui permet de faire de la poudre d’amande/noisette/sésame/lin/tournesol. En quelques minutes, j’ai une poudre toute fraîche. Ça ne fait pas de purée, mais en mélange dans mes préparations, ça ne me dérange pas !
L’astuce pour faire une pâte à tartiner à base de poudre d’amande/noisette/sésame ? C’est de mélanger la poudre avec une crème de céréale (préalablement cuite) ! Ça permet de lier la préparation, et de diluer un peu la poudre… Qui est très concentrée si vous la consommez telle quelle !

Ingrédients pour votre préparation :

Ingrédients incontournables :
Environ 200 à 300g de farine
1 pincée de sel
De l’eau ou du lait végétal

Ingrédients facultatifs :
2 c. s. d’huile de sésame ou d’olive
1 c. s. de purée d’oléagineux (amande, noisette, sésame, etc…)
Des rondelles de pomme de 1 à 2 mm d’épaisseur
1 à 2 c. s. de sirop de riz

Suivez la recette pas à pas !

Sablez les farines avec l’huile et/ou la purée d’oléagineux. C’est le même principe que pour la pâte sablée.
Ajoutez une pincée de sel.
Ajoutez de l’eau ou du lait végétal, et mélangez, de manière à obtenir une consistance un peu moins liquide qu’une pâte à crêpe.
Envie de sucrer davantage? Ajoutez 1 à 2 c. s. de sirop de riz.
Laissez reposer au moins 30 minutes.
Huilez votre plat à four. Vous pouvez utiliser des petits plats de 8 ou 10 centimètres de diamètre, ou bien des plats plus grands.
Versez votre préparation pour obtenir une épaisseur de 0,5 cm.
Aplatissez entre vos doigts un abricot sec, le plus finement possible. Posez-le sur le dessus de la préparation au milieu du plat. Ajoutez une rondelle de pomme de 1 à 2 mm d’épaisseur par dessus (facultatif).
Si vous utilisez un grand plat à four, vous pouvez mettre plusieurs abricots secs les un à coté des autres.
Recouvrez l’abricot et la pomme avec la préparation, de manière à obtenir une épaisseur supplémentaire de 0,5 cm. Essayez de ne pas laisser de trou !
Faites préchauffer le four à 210 degrés.
Enfournez et laisser cuire au moins 10 minutes, jusqu’à ce que vous sentiez une bonne odeur de gâteau. Surveillez que le dessus des biscuits ne brunisse pas trop vite !
Diminuez la température à 180 degrés. Au total, il faut environ 30 à 45 minutes de cuisson, en fonction de l’épaisseur de vos gâteaux, et du degré d’humidité (quantité de liquide contenu dans la préparation).

Surveillez bien vos gâteaux/biscuits :

S’ils commencent à brunir, il faut les retirer rapidement !
S’ils commencent à devenir trop sec (on le voit par des petites fissures sur le dessus), c’est qu’ils sont cuits !
Si vous sentez une délicieuse odeur de gâteau et que vous ne pouvez plus y résister, allez-y !
Si vous les consommez tout de suite, ils sont délicieux ; si vous voulez les conserver 1 ou 2 jour, assurez vous qu’ils soient bien cuits à l’intérieur, et légèrement secs. C’est l’humidité qui peut gêner la conservation.

Faites vos expériences ! Et venez témoigner ici de vos résultats !

Des questions ?