GÂTEAU SALÉ VEGAN AUX CÉRÉALES ET LÉGUMES

Gâteau salé au four… La base : céréales complètes et légumes ! Pas de gluten, ni lait, ni sucre, ni œuf…
Le principe ? Une touche de légumes, surtout des céréales complètes, et voilà ! Laissez libre court à votre créativité !

Le concept ? Un gâteau salé, qui puisse faire guise de « plat principal », tout comme une tarte aux légumes par exemple !

Au four ? C’est donc plutôt en hiver, quand il fait froid et que vous avez des calories à brûler. En été, ou en cas de forte chaleur, ce serait trop « yang » ! Autrement dit : ce serait lourd et difficile à digérer
A consommer avec parcimonie, pas tous les jours, juste de temps en temps, avant de gros efforts physiques par exemple.
Vous avez mangé très léger, trop de « yin » ? Vous avez besoin de manger plus « yang » ?
Mais gare aussi … les jours où vous avez une petite maladie, une infection, une inflammation, de la toux, sinusite, etc. Ce qui est farineux, c’est à éviter ! Même si c’est sans gluten, fraîchement moulu, etc. Essayez. Faites l’expérience pour sentir la différence !

La base : de la farine de céréales complètes fraîchement moulue.

Pour un goût assez neutre, moitié riz complet, moitié sarrasin. Ajoutez de la farine de petit épeautre pour que ce soit plus consistant. Pour une saveur de type « pain ohsawa », vous pouvez mélanger les 4 farines de base sans gluten : riz, sarrasin, millet, mais.
Les doses ? La même quantité de chaque farine. Chacune a son rôle !
Le sarrasin est un peu liant, et donne une touche de saveur plus forte, plus yang.
Le millet, ça s’effrite, mais ça apporte plein de bons nutriments, et une saveur différente.
Le riz, la céréale la plus équilibrée, c’est incontournable. Sa saveur très douce le fait passer inaperçu…
Le maïs, c’est très doux. Certains enfants en raffolent ! Je le préfère mélangé avec des autres farines… Et en hiver j’essaie de l’éviter. C’est une céréale plus yin que les autres.
Envie de douceur ? Ajoutez des petits flocons d’avoine ou de la farine d’avoine….

Toutes les farines sont permises ! Seule règle : mettre la même proportion de chaque farine, ou presque !

Ajoutez de l’huile de sésame dans la farine. Émiettez avec vos doigts de manière à ce que chaque grain de farine soit recouvert d’huile (mais sans trop forcer sur la dose d’huile… Juste de quoi « sabler » un peu la pâte).
Pour les gourmands, ajoutez du lait végétal. Pour les plus sérieux, ajoutez juste de l’eau. Il faut obtenir une consistance liquide, mais moins liquide qu’une pâte à crêpe.
1 ou 2 pincées de sel.

Vous pouvez presque mettre le plat comme ça directement au four : ça fera une sorte de « pain ohsawa ».

Sinon pour la suite :

Ajoutez une cuillère à soupe (plus ou moins, selon votre état de santé et vos envies) de purée d’oléagineux (amande, noisette, sésame, etc.). Ma préférée ? C’est le sésame. Mais si vous n’avez pas l’habitude, commencez par la noisette ou l’amande, c’est plus savoureux.
Coupez finement vos légumes : ma base, c’est les carottes. Mais j’ajoute aussi très souvent : poireaux, céleri rave, oignons, patates douces, poivrons, … Le tout est de les couper bien finement, et/ou de les faire revenir à la poêle avec un peu d’huile, avant de les mélanger avec la pâte.
Laissez reposer la pâte 30 minutes, de manière à ce que l’eau soit un peu absorbée par la farine. Vérifiez la consistance de la pâte : ajoutez un peu de liquide si nécessaire.
La touche finale : un peu d’herbes de Provence, ou de thym, ou des épices. Pour ma part, j’épice très peu mais j’adore utiliser les herbes de Provence. Pourquoi pas d’autres herbes aromatiques ? Faites vous confiance !
Pour épater vos convives, ajoutez un peu de poudre de bicarbonate de soude (maximum 1 cc rase) : ça fait gonfler le gâteau, comme s’il y avait de la levure !
Pour les jours de fête, une petite touche de fleur d’oranger, ou de vanille.
Huilez votre plat à four avec un peu d’huile. L’épaisseur idéale pour le gâteau ? Entre 1 cm et 2 cm. Plus épais, le centre risque de ne pas bien cuire.

La cuisson :

  • Faites préchauffer votre four
  • Cuire à 180°C
  • Laissez cuire 35 à 40 minutes, plus ou moins, selon l’épaisseur du gâteau. S’il fait moins de 1cm d’épaisseur, 30 minutes suffisent. A vous de voir aussi, si vous aimez très cuit ou peu cuit !
    Laissez refroidir au moins 30 minutes, de manière à pouvoir le couper et le démouler facilement.
    C’est prêt, vous pouvez partir en pic nic, ou le déguster chaud !

Venez partager vos expériences !