MES SECRETS : COMMENT FAIRE UN BON GÂTEAU/DESSERT MAISON SANS SUCRE NI LAIT?

Une recette de gâteau maison… Un gâteau savoureux, qui puisse vous satisfaire gustativement tout en respectant vos nouveaux principes diététiques !
Dur Dur !
Dur de s’y mettre, mais une fois qu’on a pris quelques réflexes, on peut créer à l’infinie des recettes !

Quels sont les principes de base ?

Quand vous recherchez une recette traditionnelle, bien souvent les grands ingrédients de base sont les suivants :

  • Le sucre, ce goût doux sucré que vous aimez pour les desserts.
  • Le beurre, qui donne cette saveur gourmande !
  • La farine, qui permet d’avoir un dessert un peu consistant.
  • Les œufs, qui permettent de donner de la consistance à la préparation et de « lier ».

Je n’étais pas moi même une grande cuisinière a mes débuts ! Alors, je cherchais des recettes traditionnelles, et j’essayais ensuite de remplacer les « mauvais » aliments par des aliments sains…

Que de surprises ! Difficile d’arriver au même résultat, c’est sûr !

Mais après quelques temps de pratique, le principal est de trouver une harmonie entre tous les ingrédients.

Je vais donc vous donner mes petits secrets, qui me permettent de préparer de bons desserts, en remplaçant certains ingrédients de base par des aliments sains, et en équilibrant les forces « yin » et les forces « yang » dans une même préparation :

Le sucre ? Pour le remplacer, voici différentes idées :

  • Utiliser des fruits frais de saison (pommes et poires en hiver, d’autres fruits en été).
  • Mettre à tremper des fruits secs (raisins secs, abricots secs, dattes, etc.). Pas de panique si vous avez oublié de les faire tremper, vous pouvez les utiliser aussi sans les avoir fait tremper.
  • Utiliser des laits végétaux pour le liquide (le lait de riz a un goût plus sucré, et j’apprécie aussi le lait d’avoine, d’épeautre, de millet…). La cuisson fait ressortir le goût sucré des laits végétaux.
  • Utiliser des sirops de céréales (sirop de riz, sirop d’orge …). Ils sont en général faits 100% à base de céréales. Il ne faut pas en abuser. En général, 2 cuillères à soupe pour un dessert de 6 personnes, c’est suffisant. Vous pouvez en mettre davantage de temps en temps, particulièrement si vous voulez un goût très sucré.

Comment choisir entre tous ces moyens d’obtenir la douce saveurs sucrée?

Les fruits frais et les fruits secs sont les aliments les plus naturels et bruts, proches de la nature. Grace à leurs fibres, ils permettent une assimilation plus lente du sucre/fructose dans l’organisme.

Vous ne trouvez pas autant de plaisir qu’avant si vous n’utilisez que des fruits frais et des fruits secs? Le corps et le palais a besoin de temps pour s’habituer. Dans la période de “transition“, vous pouvez utiliser des laits végétaux et des sirops de céréales pour vous faire plaisir.

Le beurre ? Voici comment s’en passer :

  • Utilisez de l’huile vierge de première pression à froid. Je préfère l’huile de sésame et l’huile d’olive, mais vous pouvez aussi utiliser l’huile de tournesol, de pépins de raisin ou d’autres huiles. Vérifiez juste que l’huile est adaptée pour le mode de cuisson choisi et qu’elle soit de qualité !

N’ayez pas peu de mettre « la dose d’huile ». Souvent on oublie la quantité de beurre qu’il y a dans les préparations traditionnelles. Sachez que l’huile est beaucoup moins mauvaise ! Et puis, je ne vous dis pas de manger des desserts très riches tous les jours. Il faut savoir se faire plaisir avec des petites gourmandises raisonnables…

  • Vous pouvez aussi mettre de la purée de sésame (tahin), d’amande ou de noisette. Ce sont des corps gras très riches en nutriments et plus digestes que le beurre.

La farine ? Utilisez des farines complètes.

Si vous avez du mal à vous habituer aux nouvelles saveurs (c’est sûr que ce sera différent de la farine blanche raffinée), essayez les différents farines :

  • Farine de riz. Très douce et neutre au goût.
  • Farine de petit épeautre. Un petit goût prononcé, mais il faut juste s’y habituer.
  • Farine de sarrasin. A mélanger avec d’autres farines, sinon elle est très forte au goût et durcit vite à la cuisson.
  • Farine de millet. A mélanger également, car le goût est légèrement amer. Mais mélangé à d’autres farines, ça permet d’avoir différentes saveurs en bouche.
  • Farine de maïs. Très douce et facilement appréciée.
  • Farine de blé complet. Il existe différents degrés : semi-complet ou complet ou intégral.
  • Farine de grand épeautre non hybridée. Elle contient du gluten, mais si vous fabriquez du levain maison, le gluten du grand épeautre sera plus facilement assimilable.

Venez partager ici vos aventures/mésaventures avec d’autres farines !

Les œufs : vous pouvez totalement les supprimer, au moins pour vous faire découvrir l’expérience du « sans œufs », et ensuite les réincorporer, en en mettant moins que dans les recettes officielles.

Cuisinez vos oeufs plutôt pochés dans une soupe ou à la coque.

Si vous faites un dessert, au lieu de mettre 3 œufs, 1 seul peut suffire ! Pour avoir un effet liant, vous pouvez utiliser :

  • L’agar agar
  • L’arrow root
  • La farine de sarrasin ou de pois chiches
  • Des flocons d’avoine
  • Compote de pomme
  • Graines de lin

Vous avez mis un œuf… Au sacrilège ! L’œuf est très « yang », je vous conseille donc de l’équilibrer avec des saveurs « Yin » : de la fleur d’oranger, de la cannelle, du gingembre, ou d’autres épices que vous aimez.
Les épices sont d’ailleurs très intéressantes dans les desserts, mais il faut les utiliser avec parcimonie et essayer de ne pas trop les mélanger entre elles, afin de mieux apprécier leur goût.

Venez partager ici vos expériences de desserts maison !