NOS AMIES LES ALGUES…

Manger des algues ?
Cela peut vous surprendre a priori, parce que ça ne fait pas partie de nos habitudes occidentales…
Les algues en poudre (klamath, spiruline, chlorella, etc.) sont devenues la base de toute une commercialisation, mais pourquoi ?
Parce que les algues sont riches en minéraux, en vitamines, en protéines, etc… Leur richesse fait que nous sommes attirés par elles pour diversifier les sources de protéines, combattre la fatigue et se ressourcer face à des habitudes alimentaires qui ont tendance à nous affaiblir.

Un produit miracle ?

Autour des algues, tout un « business » est en train de fleurir, qui nous invite à en consommer toujours davantage, et sous une forme adaptée au train de vie moderne : la gélule.
Tout parait si simple pour régler nos maux !
Mais ceci a un prix, et ce « business » commence à bien rapporter, tout comme le marché des compléments alimentaires. Les études Xerfi confirment le fait que la commercialisation de compléments alimentaires est un marché lucratif, mais est ce pour le bien être des consommateurs ?
On peut en douter, dans ce monde où chaque nouveauté arrivant sur le marché permet à quelques uns de s’enrichir…
Paranoïa ? Non.
Mais incrédulité, oui !
Essayez de gagner en compréhension de ces phénomènes de mode qui vous coûtent chers pour des résultats parfois mitigés. Les gélules sont le symbole de l’avidité avec laquelle nous souhaitons tous gagner du temps et faire le moins d’efforts possibles pour s’occuper de sa santé.

Qui ne rêve d’une santé de plomb afin de se concentrer pleinement sur son travail, ses passions, ses réalisations personnelles, son art ?

Le souci avec ce type d’algues, c’est qu’elles sont très « Yin », et que la philosophie macrobiotique nous conseille plutôt de consommer des algues après les avoir « Yanguiser »…
Les algues sont « Yin », parce qu’elles poussent dans un milieu très « Yang », la mer. L’idée est donc de leur redonner un pouvoir « yanguisateur », en les faisant cuire relativement longtemps (45 min environ) et en y ajoutant du shoyu ou du tamari en fin de cuisson (les 5 dernières minutes).

Pourquoi se donner tant de mal ?

Sous une forme « yanguisée », les algues deviennent beaucoup mieux assimilables. L’excès dans la consommation d’algues peut conduire à un affaiblissement général de l’organisme, du fait de leur force « Yin ».
Les différentes algues faciles à préparer à la manière macrobiotique sont les algues hiziki, arame, wakame, kombu, haricots de mer…  Les algues Nori sont utilisées sous d’autres formes : maki ou norimaki. L’idéal est d’avoir la combinaison Nori/Riz/Umeboshi afin d’équilibrer la force « Yin » de l’algue avec la force « Yang » de l’Umeboshi.
La laitue de mer, la dulse et la salade du pêcheur s’utilisent sans cuisson, et sont plus “Yin”.

Êtes-vous prêts à prendre le temps (1h de préparation/cuisson par semaine), pour vous redonner les moyens d’être en forme ?

Si cela vous parait trop difficile… Savez vous que cette heure « perdue » vous permettra d’avoir un sommeil plus profond et réparateur, de vous lever avec plus d’énergie et de gagner en concentration dans vos activités quotidiennes ?
Le jeu en vaut la chandelle, non ?
D’un point de vue acido-basique, les algues contribuent à alcaliniser le sang, par opposition à l’acidité qui a tendance à gagner le sang de par nos habitudes alimentaires.
Les algues apportent un complément important en sels minéraux, oligo-éléments et renforcent le système endocrinien, c’est à dire les glandes comme la thyroïde, ou le pancréas, grâce à leur apport en iode.

“Les algues sont riches en minéraux (calcium, phosphore, magnésium, fer, iode, sodium), en vitamines À, B1, B12, C et en protéines et hydrates de carbone faciles à digérer. Grâce à leur teneur en minéraux, les algues nettoient notre corps en éliminant les effets acides des aliments modernes et nous aident à alcaliniser le sang” (Remèdes Familiaux Macrobiotique, de Michio Kushi).

RDV dimanche 17 mars à 15h30 au salon « Vivre autrement »
au parc floral de Vincennes
pour un atelier avec Senêt Weber
sur le thème “Sublimer vos plats avec les algues”

Senêt a suivi l’enseignement de Michio Kushi à Boston (USA) et effectué des stages en Europe. Il pratique ce type de cuisine depuis de nombreuses années. Sa sensibilité ouvre la porte à des recettes fines et savoureuses. Il nous a surpris plus d’une fois avec des recettes très goûteuses !
Senêt va nous faire découvrir quelques usages en cuisine des algues !

Atelier de cuisine sur le thème “Sublimer vos plats avec les algues” !
Dimanche 17 mars au Salon “Vivre autrement” au parc floral de Vincennes